Embolisation des Varices Pelviennes Paris

L’embolisation des varices pelviennes, pratiquée dans notre centre de radiologie interventionnelle à Paris, est une technique thérapeutique peu invasive qui a pour but de refermer les veines ovariennes dilatées, ou varices, au niveau du bassin.

Diagnostic des varices pelviennes

QU’EST-CE-QUE LES VARICES PELVIENNES ?

Le syndrome de congestion pelvienne correspond à un reflux de la veine ovarienne. C’est une cause de douleur pelvienne chronique chez environ 13 à 40% des femmes. La douleur pelvienne chronique est une douleur dans le bas de l’abdomen, présente depuis plus de 6 mois. Le syndrome de congestion pelvienne est donc une affection douloureuse souvent causée par une dilatation des veines ovariennes et / ou pelviennes (un peu comme les varices mais dans le pelvis). Les varices sont généralement observées dans les jambes lorsque les veines deviennent moins élastiques et que les valves qui empêchent le sang de couler en arrière cessent de fonctionner. Cela provoque une accumulation de sang dûe à la gravité, provoquant des veines dilatées et bombées. C’est également ce qui arrive aux veines pelviennes dans le syndrome de congestion veineuse pelvienne (CVP). Cette pression entraîne la douleur et peut également causer des varices visibles autour de la vulve, du vagin, de l’intérieur de la cuisse, parfois de la fesse et de la jambe.

Les symptômes des varices pelviennes

Les symptômes du syndrome de congestion pelvienne

Le syndrome de congestion pelvienne est la conséquence de pesanteur ou de douleurs chroniques pelviennes qui durent depuis plus de 6 mois (voire plusieurs années), méconnues et invalidantes. Souvent sous forme d’une douleur sourde, lancinante devenant parfois plus intense en fin de journée ou lors de période debout ou assise prolongée, elle diminue en position allongée. Le soulèvement d’objets lourds, la fatigue, la grossesse sont des facteurs favorisants cette congestion.

Les veines sont également affectées par le cycle menstruel, les hormones et par conséquent la douleur peut augmenter pendant la période des règles.

 

  • La douleur est généralement d’un côté mais peut affecter les deux.
  • Aggravation de la douleur pendant ou après les rapports sexuelles.
  • Une dysménorrhée peut être constatée ainsi que des douleurs dans le dos, des pertes vaginales, des ballonnements, fatigue, dépréssion et troubles d’humeur.
  • Les varices pelviennes entourent l’ovaire et peuvent aussi pousser sur la vessie et le rectum. Cela peut provoquer les symptômes suivants:
    • Aggravation des symptômes associés u syndrome du côlon irritable
    • Extension des varices pelviennes à la vulve entrainant des varices vulvaires avec excitation génitale persistante
    • Extension des varices pelviennes à la cuisse expliquant ainsi des douleurs à la hanche, des sensations de lourdeurs des jambes et même des varices des membres inférieurs qui récidivent. 

EMBOLISATION DES VARICES PELVIENNES, UN TRAITEMENT THÉRAPEUTIQUE

Qu’est-ce-que l’embolisation des varices pelviennes?

Le traitement des varices pelviennes par embolisation est peu invasif, réalisé en ambulatoire (hospitalisation de jour).

L’embolisation de la veine pelvienne est une procédure peu invasive réalisée par un radiologue interventionnel  spécialement formé dans une unité de radiologie interventionnelle. La patente est placée sur une table de radiographie avec un appareil à rayons X et un moniteur semblable à un téléviseur (suspendu au-dessus de la table). Ce tube à rayons X connu sous le nom d’appareil de radioscopie permet de convertir les images prises aux rayons X en images vidéo afin que le radiologue intervenant puisse surveiller et guider le déroulement de la procédure.

Au cours de cette procédure, le praticien insère un cathéter, généralement au niveau d’une veine de l’aine ou du cou. Cela se fait par une petite entaille dans la peau sous anesthésie locale similaire à celle pratiquée chez le dentiste lors de soins classiques. Vous sentirez une légère piqûre au moment de l’injection de l’anesthésique local et une éventuelle légère pression lors de l’insertion du cathéter, sans réelle douleur.

À l’aide d’un guide de navigation et d’un produit de contraste rendant visibles les vaisseaux sanguins, le cathéter est ensuite dirigé dans la ou les veines ovariennes et / ou pelviennes afin de vérifier toute présence d’anomalie. 

 La veine est ensuite bloquée à l’aide d’un matériau synthétique ou d’un médicament appelé « agent embolique ». Le cathéter est l’outil permettant leur transfert vers le site de traitement. Pour que l’embolisation réussisse sans blesser aucun tissu normal, le cathéter doit respecter un positionnement précis, ce qui permet au matériau embolique d’être délivré uniquement dans les vaisseaux anormaux. 

Le radiologue interventionnel peut utiliser plusieurs agents emboliques en fonction de la taille du vaisseau sanguin et de la quantité de traitement requise. La plupart de ces agents emboliques sont utilisés depuis plus de 20 ans faisant preuve d’efficacité et de sûreté.

À l’issue de cette procédure, le cathéter est retiré et une pression est appliquée sur l’entaille pendant quelques minutes afin de stopper tout saignement. L’entaille est minime et aucune suture n’est nécessaire, un simple pansement est posé au niveau de l’incision.

Schéma de l’embolisation des varices pelviennes

Salle d’intervention d’embolisation – Radiologie Interventionnelle

QUEL PRODUIT EST UTILISÉ PENDANT L’EMBOLISATION

Les agents emboliques utilisés pendant une embolisation

La liste des agents emboliques que le radiologue peut utiliser est indiquée ci-dessous:

 

Coils – ils sont faits de différents métaux, y compris d’acier inoxydable ou le platine. presents sous différents formats ils peuvent bloquer toutes les tailles de veine.

Agents sclérosants liquides – Ceux-ci bouchent les veines en les thrombosant.

Colle liquide – Semblable aux agents sclérosants liquides, elle est injectée dans la veine où elle durcit au contact du sang en bouchant la veine.

DURÉE ET COMPLICATION

Les symptômes du syndrome de congestion pelvienne

La durée de la procédure est variable en fonction de la complexité de la condition. En règle générale, cela dure entre 30 et 90 minutes. Chez une minorité de patients, une procédure répétée peut être nécessaire pour bloquer toutes les veines pathologiques. Cela se produit lorsque les autres veines pelviennes situées à côté des veines ovariennes sont anormales .

Les complications sont exceptionnelles:

  • Des douleurs post-traitement peuvent survenir à cause de la thrombose veineuse, donnant lieu à la prescription systématique d’un traitement anti-inflammatoire d’une semaine.
  • Les veines sont également affectées par le cycle menstruel / les hormones et, par conséquent, la douleur peut augmenter pendant la période des règles

BESOIN D'INFORMATIONS ? DE DIAGNOSTIC ?

Contactez le centre de Radiologie Interventionelle

info@crxi.com