Accueil > Centre de la prostate > Hypertrophie Bénigne de la prostate

CENTRE DE LA PROSTATE

Embolisation de la prostate à Paris

Hypertrophie Bénigne de la Prostate (HBP)

L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est une affection masculine où la glande est hypertrophiée et non cancéreuse. C’est la tumeur bénigne la plus fréquente chez les hommes agés de cinquante ans et plus. En effet, un homme sur deux est concerné à l’âge de cinquante ans et 80% le sont à quatre-vingt ans.

Une fois la glande hypertrophiée, elle appuie et pince l’urètre, le rétrécissant et empêchant ainsi l’urine ou le sperme de passer. En outre, à mesure que la glande grossit, la paroi de la vessie s’épaissit et s’affaiblit et perd sa capacité à se vider complètement, laissant ainsi un peu d’urine dans la vessie. Par conséquent, tout cela peut entraîner de nombreux problèmes associés à l’HBP.

L’Hypertrophie Bénigne de la Prostate expose à une conséquence principale : l’engorgement de la base de la vessie et de l’urètre. Cette obstruction est  à l’origine de tout les signes cliniques, notamment les troubles urinaires, qui sont de deux ordres :

  • signes obstructifs liés à l’engorgement urétrale ;
  • signes irritatifs liés à la souffrance vésicale consécutive à l’engorgement.

Il s’y associe des complications plus ou moins significatives.

Qu'est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande en forme de noix située dans l’appareil génital masculin sous la vessie. La glande entoure l’urètre, l’organe par lequel l’urine s’évacue. Lorsque l’homme veillit, la prostate augmente de volume en raison d’une multiplication cellulaire dans la zone de transition. La cause reste encore mal connue. L’évolution d’une hypertrophie prostatique est généralement lente, elle entraîne des troubles urinaires en raison de la pression exercée sur l’urètre et la vessie.

Prostate symptômes

Les symptômes courants de l’HBP sont le plus souvent causés par l’obstruction ou le rétrécissement de l’urètre, ou par la surcharge de travail de la vessie qui tente de faire passer l’urine à travers l’obstruction.

Certains de ces symptômes sont les suivants

    • Pollakiurie; fréquence urinaire (besoin d’uriner souvent : toutes les heures ou toutes les deux heures)
    • Urgence urinaire
    • Pollakiurie nocturne (augmentation de la fréquence des mictions la nuit)
    • Douleur après l’éjaculation ou pendant la miction
    • Perte accidentelle d’urine
    • Jet d’urine faible et/ou jet qui s’arrête et recommence
    • Difficulté à démarrer un jet d’urine
    • Sensation de vidange incomplète (même après avoir uriné)
    • Incapacité d’uriner, rétention urinaire

Les causes du gonflement de la prostate

Les causes du gonflement de la prostate restent inconnues à ce jour, même si l’on pense que cela peut être lié aux variations hormonales de l’homme à partir d’un certain âge, notamment la testostérone et la dihydrotestostérone. Cette pathologie atteint plus de 30% des hommes âgés de plus de 50 ans.

Les complications liées à la prostate

La plupart des hommes ne développent généralement pas de complications, mais en voici quelques exemples :

    • Présence de sang dans l’urine
    • Infections des voies urinaires (IVU)
    • Lésions de la vessie
    • Lésions rénales
    • Calculs vésicaux
    • Rétention urinaire (incapacité soudaine d’uriner)

Les techniques mini invasives pour traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate

  > TECHNIQUE 1 

Embolisation de la prostate

Le geste d’embolisation de la prostate commence par une légère anesthésie locale au niveau de l’incision.

Au vue de l’expérience unique acquise dans notre centre, la mise en place d’une sonde lors de la procédure n’est plus nécessaire.

Pour commencer, le médecin fait une incision de 3 millimètres dans le bras ou dans l’aine et y insère un petit cathéter de 1,6 mm de diamètre. Par la suite, à l’aide de l’imagerie et de l’injection d’un produit de contraste, le médecin aura sur l’écran une visibilité sur l’ensemble du réseau artériel du patient. Il guide alors le cathéter vers les artères prostatiques. Une fois le cathéter positionné au bon endroit, le médecin injecte des microsphères (petites particules sclérosantes) à travers le cathéter dans les vaisseaux sanguins qui alimentent la prostate, afin de réduire son apport sanguin. 

En outre, le médecin guide le cathéter afin de traiter l’autre côté de la prostate en répétant les étapes mentionnées ci-dessus. 

Enfin, une fois assuré que toutes les artères sont bien embolisés, le médecin retire le cathéter et met un pansement sur l’incision initialement faite.

Grâce à cette procédure, la prostate commencera à dégonfler et, par conséquent le  patient verra ses symptômes s’améliorer en un ou deux mois.

Les plus du Centre d’embolisation de la prostate:

L’embolisation est réalisée avec des microsphères plus petites que dans la littérature générale. Plus important encore, le taux d’échec technique de la procédure dans notre centre est proche de 0%, sans aucune incidence sur la fonction sexuelle et l’éjaculation du patient. 

En outre, le score IPSS et la qualité de vie des patients sont considérablement améliorés; 97% des patients ont noté une amélioration de leur qualité de vie ainsi que de leur vie sexuelle.

L’embolisation prostatique est considérée comme un traitement sûr et efficace à long terme pour les patients atteints d’HBP sévère.

PRENDRE RENDEZ-VOUS

J’ai des questions, je veux prendre rendez-vous pour une consultation.

  > TECHNIQUE 2

Embolisation des artères prostatique par ponction directe

Le Centre d’embolisation de la prostate est le premier centre à réaliser et à maîtriser cette procédure technique innovante.

Pour réaliser cette intervention, le radiologue interventionnel effectue, sous contrôle d’imagerie, une ponction directe de l’artère prostatique, excluant ainsi toute possibilité de ne pas atteindre l’artère prostatique. Cependant, la finalité est similaire à la technique d’embolisation commune; le but est d’injecter un produit embolisant directement dans les artères qui alimentent la prostate et réduire considérablement la vascularisation de cette dernière.

Le taux d’échec technique de la procédure dans notre centre est de 0%. La maîtrise de cette nouvelle technique permet une embolisation complète de la prostate dans 100% des cas.

Enfin, il n’existe aucune complication sexuelle ou urinaire et aucune éjaculation rétrograde.

La ponction directe percutanée de la prostate est une procédure peu invasive et surtout, elle est réalisée en ambulatoire, généralement sous anesthésie locale.

Cette technique peut être proposée comme une alternative pour les patients ayant subi un échec de leur embolisation de la prostate. Elle peut également constituer le traitement de première intention, notamment pour les patients présentant une anatomie artérielle complexe.

> TECHNIQUE 3

Alcoolisation de la prostate par ponction directe

Cette technique à été mise en place en 2021 par le Dr Antoine Hakime et ses collègues.

Il s’agit d’une procédure peu invasive, consistant en une injection percutanée d’éthanol en quatre sites de la prostate sous surveillance par échographie transrectale. L’échographie transrectale est une procédure au cours de laquelle le médecin passe une sonde, de la largeur d’un doigt, dans le rectum.

L’injection d’éthanol dans la prostate a démontré des améliorations post-chirurgicales significatives (après 1 à 3 jours) des paramètres de l’HBP tels que le score des symptômes (IPSS). Elle a une bonne efficacité avec peu de complications pour le traitement des patients atteints d’Hypertrophie Bénigne de la Prostate, et pour les patients présentant des comorbidités à haut risque. De plus, aucun cas d’éjaculation rétrograde n’a été détecté.

Nous sommes l’une des seules équipes à pratiquer l’injection percutanée d’éthanol dans la prostate. Ce traitement de l’Hypertrophie Bénigne de la Prostate est une procédure peu invasive, facile et surtout sûre. Elle est réalisé sous anesthésie locale.

 

PRENDRE RENDEZ-VOUS

J’ai des questions, je veux prendre rendez-vous pour une consultation.

Liens utiles

> Préparer ma venue

> Où ce fait l’intervention ?

> J’ai un cancer de la prostate

Je m'informe
Quel diagnostic ?

Quel diagnostic pour la prostate ?

 

> Angio scanner artérielle de la prostate

> IRM de la prostate

> Echographie de la prostate

Les experts du centre

Dr Antoine Hakime

Dr Quentin Sénéchal

L'embolisation est-elle dangereuse ?

Non. L’embolisation est une technique mini invasive qui ce fait en ambulatoire, le patient est reveillé pendant l’intervention.

Une simple incision de 5mm est faite et le reste ce fait sous guidage de l’imagerie.

Suis-je éligible à l'embolisation ?

Oui. L’éligibilité à l’embolisation est possible à partir d’une prostate de 35 grammes.

Prendre rendez-vous avec un expert